04 82 29 38 65

Objet de votre demande

Informations personnelles


En savoir plus sur le traitement de vos données personnelles.
Menu
42 rue Jean Chatel SAINT DENIS
97400 REUNION
HORAIRES
Mercredi 13h30 à 20h30, jeudi de 15h à 22h
et samedi de 10h à 16h
Mardi et vendredi - en ligne - de 10h à 21h
Contactez-nous
Contactez-nous
Mercredi 13h30 à 20h30, jeudi de 15h à 22h et samedi de 10h à 16h
Mardi et vendredi - en ligne - de 10h à 21h

Pourquoi les enfants précoces sont ils particulièrement sensibles au harcèlement ?

Risques liés au harcèlement scolaire: quelle conduite adopter? D'une façon générale, un enfant sur 10 est victime de harcèlement au collège et 6% subissent des formes de harcèlement sévère à très sévère (site «agir contre le harcèlement à l'école.gouv.fr") alors pourquoi parmi ceux ci les enfants dépistés comme haut potentiels sontils fréquemment une cible? Certains enfants précoces vont attirer l'attention sur eux car, étant moins à l'aise à l'écrit et étant parallèlement stimulés par les informations et les débats intellectuels, ils auront du mal à canaliser leur impulsivité dans la participation orale en classe. De leur position, perçue comme une aisance qui fait violence aux enfants plus en difficulté, ils paraissent arrogants, alors qu'il s'agit parfois pour eux du seul moyen de faire reconnaître leurs compétences par les professeurs. On connaît en effet les difficultés graphiques souvent associées à la précocité (lenteur,présentation...).
D'autre part, l'enfant précoce recherche la compagnie des adultes et il en a besoin. Ce contact privilégié avec les enseignants attise la jalousie des enfants plus timides, ou en difficulté de longue date. Il peut s'en suivre des taquineries qui se chronicisent, et deviennent persécutrices, car elles se transforment en jeu pour les uns et en humiliation pour les autres.
Par ailleurs, le sentiment d'injustice est toujours fortement en éveil chez certains hauts potentiels, ainsi que l'anxiété et la perméabilité aux émotions de l'entourage (comme l'agressivité, l'ironie...).
Ces facteurs vont augmenter sa susceptibilité et sa souffrance de façon parfois incompréhensible pour les tiers.
Là encore "le précoce" peut attirer les regards, susciter de l'humour qu'il ne comprendra pas toujours, et vexer dans ses réactions décalées :
  • décalées par rapport à son âge (il a souvent un an d'avance en classe, donc un an ou deux de moins que les autres élèves)
  • décalées par rapport à ce que les enfants d'intelligence classique ont pu formuler : par exemple, un « va te faire pendre » sera interprété au premier degré par un précoce, et entraînera un sentiment de souffrance et d'exclusion qui ne sera pas compris par les tiers du même âge
Ce décalage interpelle, amuse, ou énerve, car les réactions peuvent également blesser les autres enfants quand l'attitude de l'enfant précoce est interprétée comme du mépris.
Néanmoins les risques dépressifs sont graves car ces enfants sont souvent « entiers » et s'impliquent totalement dans leurs ressentis et leurs actions. A force de brimades et d'incompréhension répétées, le désespoir peut aboutir à un passage à l'acte auto ou hétéro agressif. L'acte semblait imprévisible, il le sera d'autant plus que l'enfant ne se sent pas entendu, et il perd progressivement confiance dans les capacités des adultes à le protéger, et dans sa propre capacité à se faire apprécier.
Cependant la précocité intellectuelle n'est pas la seule cible de cette forme de maltraitance collective, et toute différence ou handicap peut être un déclencheur potentiel: cela peut arriver à tout le monde malheureusement... Il faut bien comprendre que le phénomène du harcèlement ne part pas toujours d'une intention clairement malveillante: il n'en est pas moins condamnable et grave. Une prise en charge adaptée des deux cotés peut être nécessaire quand le phénomène dure déjà quelques semaines: Bien souvent quand il est mis à jour le processus est déjà bien installé. Des actions de prévention en classe peuvent également stopper ou au moins ralentir le phénomène du harcèlement en favorisant ouvertement une prise de conscience assortie d'un rappel à la loi. Cela ne suffit pas toujours…
Catherine DELAUNE PARASSOURAMIN,
Psychologue clinicienne - Psychothérapeuthe DE

Retour
HORAIRES
Mercredi 13h30 à 20h30, jeudi de 15h à 22h
et samedi de 10h à 16h
Mardi et vendredi - en ligne - de 10h à 21h
42 rue Jean Chatel SAINT DENIS
97400 REUNION
Cliquez pour activer la carte

Vous appréciez, partagez !
Catherine Delaune Télèphone04 82 29 38 65
Adresse42 rue Jean Chatel SAINT DENIS
97400 REUNION